Une nouvelle campagne pour les 10 ans d'Imagine

À l’occasion de ses dix ans, l’Institut Imagine lance une campagne faite d’un film et de trois affiches pour sensibiliser le grand public aux enjeux des maladies génétiques, et à l’importance de la recherche pour mieux les comprendre et les guérir.

La campagne d’Imagine se distingue par son esthétique et par son message. Le film met en scène un enfant qui joue sans regarder le téléspectateur, dans une chambre dont les murs sont couverts d’un papier peint aux motifs étranges, réalisé à partir des images de la recherche sur les maladies génétiques. Son espace de vie et de jeu est comme envahi par des cellules à la fois fascinantes car esthétiquement belles, mais également terribles car altérées par la maladie. Dans le film comme sur les affiches, on peut entendre ou lire le message suivant, décliné pour trois maladies emblématiques des travaux de recherche de l’Institut (l’achondroplasie, la drépanocytose et la néphronophtise) :

« Si la drépanocytose n’était qu’un joli papier peint, on n’aurait pas besoin de vous. »

L’objectif de cette campagne est de susciter une prise de conscience des effets des maladies génétiques sur les petits patients et leur entourage, et d’inciter le grand public à soutenir la recherche pour guérir ces maladies.

Les maladies génétiques sont, la plupart du temps, des maladies complexes pour lesquelles il reste encore à développer de nouveaux outils diagnostics, avant de découvrir de nouveaux traitements. C’est la mission que s’est fixée l’Institut Imagine. Il s’agit d’une urgence de santé publique.

Trois questions aux réalisatrices, Elsa et Johanna :

  • Pourquoi avoir accepté de faire la campagne de l’institut Imagine ?

Le projet de la campagne Imagine nous a tout de suite inspiré, tant par sa dimension créative que par la nature de la cause . C'était un vrai enjeu, pour nous artistes, de traduire en film et en images la mission et les besoins de l’Institut, ainsi que la situation des petits patients et de leur famille.

  • Que voulez-vous montrer à travers cette campagne ?

Nous avons voulu traduire l’état d'esprit et les sentiments des familles touchées, sans tomber pour autant dans le désespoir et le misérabilisme. C’est pourquoi nous avons fait le choix d’une esthétique forte et sensible. Le papier peint est une belle métaphore de ce que peuvent vivre les familles des enfants malades : la maladie est envahissante, omniprésente et mystérieuse.

  • Pourquoi faire de belles images pour parler des maladies génétiques ?

Ces images ont été réalisées à partir des visuels des recherches des scientifiques qui travaillent à l’Institut. C’est ce que voient les chercheurs dans leur microscope. Ces images très esthétiques permettent à l’imagination de se déployer au-delà d’elles. Sensibiliser le public ne passe pas forcément pas des images macabres et tristes : les impressions que produisent les couleurs et les lumières, en faisant directement appel à nos sens, permettent de toucher un public large, qui ne connaît pas forcément l'existence, la cause et le fonctionnement des maladies génétiques. Enfin, malgré le poids de la maladie et la complexité de la génétique, la beauté traduit l’espoir et reflète les succès des recherches menées à l’Institut.

Création : Havas Paris

Maison de production : Les Tribuns
Réalisatrices/Photographes : Elsa & Johanna

Visualiser la campagne