Inventer la médecine de demain, développer de nouveaux traitements et diagnostics pour améliorer la prise en charge du patient.

Un enfant atteint de maladies génétiques est pris en charge à la fois par des médecins qui le soignent et par des équipes de recherche qui accompagnent le médecin pour comprendre la maladie et optimiser un traitement.

Les enfants suivis à l’hôpital Necker sont reçus en consultation dans un lieu spécialement adapté à leur handicap, au sein de l’Institut Imagine. Leur prise en charge a pu être améliorée grâce à une approche multidisciplinaire développée par l’espace maladies rares faisant appel à des médecins de spécialités différentes, mais aussi à des psychologues, des diététiciennes, des kinésithérapeutes, des assistantes sociales et bien d’autres.

Les patients peuvent participer directement à des essais cliniques au sein d’une structure dédiée, le Centre d’investigation Clinique. L’efficacité thérapeutique de ces nouveaux médicaments est évaluée par l’unité de recherche clinique de l’hôpital Necker. Pour augmenter leur nombre et accélérer leur mise en œuvre, ces essais peuvent être pilotés et cofinancés par le département Recherche Clinique de l’Institut Imagine.

11 centres de référence maladies Rares sont parties prenantes des parcours intégrés de recherche et de soins d’Imagine et s’organisent autour d’une plateforme commune qui leur permet d’unir leurs forces pour répondre au mieux aux missions qui leur sont confiées : Un espace maladies Rares

Les soins innovants

Le saviez-vous : 3 infirmiers mobiles de recherche clinique attachés à Imagine

Pour accélérer la recherche clinique, étape indispensable à la mise au point de nouveaux traitements pour les enfants atteints de maladies génétiques, Imagine dispose d’une équipe de 3 infirmiers mobiles de recherche clinique.

 

Lire la suite

Portrait de Roxana Borghese, conseillère en génétique

En tant que conseillère en génétique, Roxana Borghese accompagne les familles sur le chemin de la génétique.

Lire la suite

Nouveaux espoirs dans le traitement des épilepsies rares

500 000 personnes souffrent d’épilepsies en France, dont un grand nombre d’enfants. La Pr Nabbout partage de récentes avancées sources d'espoir.

Lire la suite