Martin HORAK

Post-doctorant | Agnès Rötig

Présentation

Martin a commencé sa carrière scientifique à l'Université Masaryk de Brno en République tchèque, où il a obtenu son doctorat en Biologie Moléculaire et Cellulaire et Génétique en 2019. Son projet était axé sur la caractérisation du rôle de la follistatine-like 1 dans les mitochondries et son implication dans les maladies cardiovasculaires. Au cours de son doctorat, il s'est intéressé à la façon dont la dysfonction mitochondriale conduit à une baisse de la production d'énergie et à une maladie mitochondriale. En 2019, il a reçu une bourse de l'Association Française de Dystrophie Musculaire (AFM-TELETHON), qui lui a permis de rejoindre le laboratoire du Dr Agnès RÖTIG pour effectuer un post-doctorat.

 

Ses recherches postdoctorales actuelles menées sous la supervision du Dr Metodi METODIEV se concentrent sur le traitement des protéines codées par le noyau et importées dans les mitochondries ainsi que sur l'impact de la dérégulation de ce processus sur les fonctions mitochondriales. Étant donné que la grande majorité des protéines mitochondriales sont codées par le noyau, le dysfonctionnement d'une ou plusieurs peptidases responsables de leur bonne maturation peut affecter diverses fonctions mitochondriales, y compris la détérioration de l'activité de phosphorylation oxydative (OXPHOS) et, finalement, entraîner une maladie mitochondriale. Une meilleure caractérisation du traitement post-traductionnel mitochondrial en général ainsi que l'identification de substrats actuellement inconnus pour les peptidases individuelles permettent de mieux comprendre les maladies mitochondriales dans leur ensemble et rendent possible le développement de thérapies pour ces pathologies incurables.

Activite de laboratoire

La recherche : une aventure scientifique

Notre objectif : mieux comprendre les maladies génétiques pour mieux les soigner.