Isabelle André

Lymphohématopoïèse humaine

Publié le 18.11.2019

Présentation

Maladies hématopoïétiques : du décodage des mécanismes aux thérapies innovantes

Isabelle André

Contact

+33 1 42 75 44 11

Envoyer un message

Le dénominateur commun de notre projet est le système lympho-hématopoïétique humain, caractérisé par des cellules ayant des capacités d'auto-renouvellement et de différenciation différentes en fonction de l'âge et de l'état clinique de l'individu (c'est-à-dire en bonne santé ou malade). Chez les mammifères adultes, l'hématopoïèse (c'est-à-dire l'expansion et la différenciation des cellules souches hématopoïétiques en cellules sanguines de la moelle osseuse) subit un renouvellement constant et étroitement régulé et subit de profonds changements au cours de la vie. 

La compréhension de la hiérarchie de l'hématopoïèse humaine et des différentes étapes de la différenciation des cellules T et B dans le corps sain et dans des situations de maladie très particulières constitue la partie la plus fondamentale de notre projet de recherche. Pour répondre aux problématiques de recherche, le laboratoire de lymphohématopoïèse humaine a accès à une cohorte de patients inclus dans des essais clinique de phase I/II de thérapie génique ainsi qu’à une cohorte de patients atteints de déficits immunitaires héréditaires associés à des défauts B.  Dans l'ensemble, les connaissances générées par ces études nous aideront à mettre en œuvre activement de nouveaux protocoles de traitement.

Les cellules souches et progénitrices hématopoïétiques (HSPC) récoltées sur un individu sain ou malade et les modifications génétiques ex vivo constituent des outils essentiels pour guérir les défauts héréditaires les plus graves, intrinsèques aux cellules, du système lympho-hématopoïétique. Néanmoins, plusieurs problèmes compromettaient encore le plein succès de ces types de thérapies. 

Les améliorations de cette stratégie basée sur les HSPC sont le résultat des progrès et des découvertes apportées par la première partie de notre projet et par d'autres groupes de recherche. Les découvertes les plus récentes sur les caractéristiques des cellules T humaines (c'est-à-dire leur longue durée de vie, leur capacité d'auto-renouvellement, leur homéostasie et leurs fonctions) nous ont incités, ainsi que d'autres, à envisager leur utilisation in vivo après manipulation ex vivo - ouvrant la voie à des approches thérapeutiques moins toxiques.

Ressources & publications

Cellules du colon

La recherche : une aventure scientifique

Notre objectif : mieux comprendre les maladies génétiques pour mieux les soigner.

Financements